About the Author
Vincent

3 réflexions sur “Séquence 1 : Les 7 qualités mentales a développer en match”

  1. Gregoire
    18 janvier 2017 5 h 41 min
    Répondre

    Bonjour Vincent,
    intéressant les 7 points.
    En revanche je suis un peu sceptique sur « l’humilité » du moins la façon dont tu décris ce concept. Lorsque tu suggères de noter son niveau de jeu et en particulier après les 5 minutes d’échauffement, je n’aime vraiment pas du tout cette idée. En effet j’essaie au contraire de ne pas avoir de jugement sur mon niveau de jeu, d’accepter le plus possible la façon dont je joue à chaque instant et si je suis déçu sur un point, d’être très confiant et serein dans le fait que ça va s’améliorer.
    Hors mettre une note sur sa façon de jouer relève un peu pour moi de la prophétie auto-réalisatrice. « Je joue avec un niveau de 4/10 donc aujourd’hui/pour ce set/pour ce jeu c’est mon niveau »
    Par ailleurs commencer une appréciation de son jeu après 5 minutes d’échauffement alors qu’on n’est pas forcément encore chaud me semble hasardeux.
    A l’inverse admettons que je joue particulièrement bien et que je m’attribue une note de 9/10 cela ne contribue t-il pas à me mettre une pression importante en « m’obligeant » à jouer à la hauteur de la note que je me suis attribuée ?
    (Petite question perso au passage, t’est-il arrivé de te noter 9/10 ou 10/10 avec ce système ?)

    Pour conclure je dirais : le niveau peut être très fluctuant y compris d’un point sur l’autre, pourquoi porter un jugement qui va très très certainement le figer mentalement au moins partiellement ?

  2. Vincent
    18 janvier 2017 22 h 37 min
    Répondre

    Bonjour Gregoire,

    Si tu n’es pas à l’aise avec le fait de te donner une note de forme après les 5 minutes de balles et que tu es dans la pleine acceptation de ton niveau de l’instant alors inutile de te forcer à le faire. Cela ne te servira pas forcément.
    L’important est de mettre en phase ton jeu (décisions tactiques, niveau de prise de risque) avec tes possibilités du moment (lié à ton niveau de forme) pour ne pas surjouer et mettre un maximum de balles dans le terrain.
    Tue as parfaitement raison quand tu évoque le danger de prophétie auto-réalisatrice car tu va pouvoir par exemple commencer à un niveau faible et progressivement l’augmenter ou au contraire commencer « tout feu, tout flamme » et baisser progressivement jusqu’à sombrer.
    Pas question de se figer mentalement sur un niveau
    Prend garde tout de même à ne pas considérer ton niveau comme fatalement fluctuant d’un point à l’autre. L’une des qualités des bon joueurs est de lisser leur niveau de jeu en décidant par exemple de jouer en continu au 3/4 du max de leur possibilités. Une faute directe grossière peu correspondre à un simple trou de concentration (à un mauvais choix) sans que ton niveau général ai forcément chuté.
    Si personnellement je démarre à 4/10 (je démarre rarement en dessous), je vais jouer un maximum de balles au milieu du court et chercher à progressivement augmenter mon niveau par la respiration/ le relâchement (par exemple) pour arriver en fin de match à un niveau de 6 par exemple.
    Si je démarre à 8 ou 9 (c’est rare) au sortir des 5 minutes de balles. Je débute mon match avec une intensité en deça de mon niveau de jeu (6 ou 7). Je garde ainsi un haut pourcentage de réussite et me donne la possibilité d’accélérer si besoin lors des points importants. Les fois ou j’ai tenté de jouer avec un niveau d’intensité à la hauteur de ma grande forme, j’ai effectué un départ tonitruant certes mais je n’ai pas tenu le rythme (et le score).
    Pour moi se donner une note de forme en début de match s’apparente a se donner un repère pour gérer son effort par la suite.
    Tu peux bien sûr (et c’est recommandé) faire des essais à l’entraînement pour commencer.

    Bonne continuation

    Vincent

  3. Gregoire
    25 janvier 2017 18 h 13 min
    Répondre

    Merci Vincent pour cette réponse très intéressante et détaillée !

Déposer un commentaire