Pourquoi une progression est toujours possible à tout âge au tennis?

Regarde la vidéo et prend le temps de répondre aux quatre questions que je te pose à la fin
  • Joues-tu à chaque séance les 6 coups de la gamme du tennis?
  • Connais-tu bien tes schémas tactiques gagnants en match?
  • Analyse-tu systématiquement et objectivement le contenu de tes matchs?
  • Joues-tu toujours des coups sûrs, quand tu dois négocier des balles faciles ou moyennes?

Tu as sans doute répondu non à au moins une de ces quatre questions. C'est pourquoi la prochaine vidéo devrait te permettre de découvrir un ou plusieurs points d'amélioration.

Pose-moi tes questions dans la rubrique des commentaires ci-dessous, je te donnerai les réponses dans la prochaine vidéo.

Laisse moi tes commentaires ci-dessous et j'y répondrais à la prochaine vidéo

45 réponses à “Présentation 2 Progression tennis”

  1. eric braud dit :

    Vidéo instructive , qui permet de mettre en relief des choses simples mais que nous ne faisons pas toujours .comme le débriefing ,et sur des balles faciles j ai plutôt tendance à attaquer

    • Vincent dit :

      Bonjour Eric,

      C’est une très bonne chose que d’attaquer les balles faciles. La balle d’attaque que tu vas jouer doit rentrer au moins 7 fois sur 10 dans le court adverse (ou plus), c’est la première règle que tu dois observer.

      Si tu fais plusieurs fois le même type de fautes sur le même type de balle facile alors soit tu dois choisir un autre coup (échanger un lift contre un coup coupé), soit tu dois travailler ce coup à l’entraînement jusqu’à ce que tu ai obtenu un pourcentage de réussite satisfaisant.

  2. youk dit :

    Très intéressant !

  3. serge dit :

    Bonjour Vincent,
    Tout d’abord bravo pour ton nouveau blog, voici je penses mes lacunes pendant mes matchs officiel.officiel. Actuellement C15.5(en Belgique)
    1: je manque souvent de concentration pendant les tournois contrairement aux entraînements et suis souvent stressé contre les adversaires inférieur en classement.
    2:je suis souvent dans l’impossibilité de répéter un bon revers pendant mes matchs ce dont profitent mes adversaires.
    Selon toi que dois je faire pour remédier a ces deux problèmes ?

    Je te remercie d’avance pour tes réponses serge.

    • Vincent dit :

      Bonjour Serge,

      Bravo pour ton classement.

      Problème 1: Essaye de t’entraîner plus souvent avec des moins fort que toi. Sois le plus exigeant possible avec toi-même sur l’exploitation des balles d’attaques (taux de réussite, justesse des choix tactique), tu vas emmagasiner la confiance qui te manque pour battre plus facilement les moins forts (et aussi les plus forts!)

      Problème 2: Fixe-toi comme premier objectif en revers la régularité, en deuxième la longueur de balle, en troisième la hauteur (ou très haute, ou très basse). Le premier objectif doit être pour toi de l’adversaire.
      Ensuite s’il s’avère que tes adversaires ont un seuil de régularité supérieurs à toi sur ce coup, essaye soit de changer de diagonale, soit d’ecourter l’échange en montant au filet.

  4. SAURA dit :

    Joues-tu à chaque séance les 6 coups de la gamme du tennis? OUI mais moins souvent le smash

    Connais-tu bien tes schémas tactiques gagnants en match? plutôt non ou si j’en ai un je ne le suit pas plus de 5min.

    Analyse-tu systématiquement et objectivement le contenu de tes matchs? oui toujours plutôt le lendemain.

    Joues-tu toujours des coups sûrs, quand tu dois négocier des balles faciles ou moyennes? malheureusement non je me complique la vie (envie de faire un BEAU POINT)

    • Vincent dit :

      Bonjour Saura,

      C’est très bien de jouer tous les coups à chaque séance. Pour les smash quelques-uns suffisent (mais il faut les frapper)

      Pour le suivi d’une tactique, c’est aussi une question d’entraînement et de pratique. Si au départ c’est 5 minutes, le match d’après c’est 10 et ainsi de suite. C’est normal d’avoir des absences durant un match, le tout est d’apprendre à régulièrement se reconnecter.
      Cela peut-être un excellent critère à mesurer dans ton débriefing d’après-match.

      Un coup sûr peut être beau et spectaculaire mais sa première qualité est souvent sa simplicité et sa justesse. Demandes-toi après chaque coup raté sur balle facile, quel aurait été le meilleur coup à jouer. Tu progressera très vite.

  5. Jacky dit :

    Comme je me retrouve dans cet exposé ,je ne puis qu’adhérer. Jaurais 62 ans en 2015 je me suis reconnu dans tout ce qui avait été dit je stagnais à un niveau tres bas depuis tres longtemps 30/4 en 2014 j’ai fait 2 tournois sentant mon niveau évolué j’ ai pris 2 classements et je continue cette année ,motivé pour progresser encore (j’ai de la marge)
    Merci pour le soutien aux anciens….

  6. Vincent dit :

    Bravo Jacky pour tes résultats,

    En tennis certaines choses se mettent en place parfois tardivement dans la carrière d’un joueur, c’est pourquoi je suis convaincu qu’il est toujours utile de persévérer.

  7. Bernard dit :

    Bravo pour ton blog toujours très instructif!

    Je suis particulièrement intéressé par la résolution du complexe du mieux classé dont tu parles dans la vidéo.

    Et merci pour tes 4 questions qui constituent déjà implicitement 4 précieux conseils.

    • Vincent dit :

      Merci Bernard,

      Pour bien jouer contre plus fort, il faut éviter de surjouer c’est à dire forcer son talent. Il faut jouer alors à son niveau réel ce qui implique de bien se connaître et de maîtriser ses émotions (tout un programme).
      J’oubliais, il faut y croire et se convaincre que c’est possible en jouant à son niveau (ce qui l’est réellement)

  8. Olivier dit :

    Très intéressant ton blog. Je suis enseignant de tennis et je trouve tout à fait cohérent ce que tu dis. Pour être bref, connaître ses schémas tactiques gagnants est essentiel et ne pas surjouer sur les balles dites faciles, c’est essentiel car si on surjoue la-dessus, les balles dites faciles deviennent finalement des balles compliquées.

    • Vincent dit :

      Merci Olivier pour ton commentaire qui me conforte dans mon analyse.

      Je suis convaincu qu’en dessous d’un certain niveau, les balles faciles sont en réalité…plus difficile à jouer.

      Sur des balle rapides et excentrées ce sont les réflexes et l’instinct de survie qui jouent alors que sur les balles facile on a tendance à trop réfléchir et à douter.

  9. Cécile GUENARD dit :

    Bonjour Vincent, existe-t-il un moyen qui permet de regarder la balle tout au long de l’échange, j’ai tendance à ne plus faire attention à certains moments, surtout en coup droit?

    Merci pour ton blog très instructif.

    • Vincent dit :

      Bonjour Cécile,

      Ta question est un peu complexe mais je vais essayer de t’apporter un élément de réponse. Pour bien regarder la balle, il faut apprendre à ne pas regarder l’adversaire.

      Même si l’adversaire se déplace, une fois que la balle est sortie de sa raquette, il faut t’exercer à ne regarder que la balle pour la jouer correctement.

      A force de jouer, tu parviendra à développer la vision périphérique qui te permettra de voir la balle au premier plan et de deviner ton adversaire au second plan.

  10. christophe dit :

    Bonjour Vincent,

    merci pour ton initiative :).

    J’ai repris le tennis avec mon gendre plus jeune ,qui s’y est mis il y a un an, j’ai 51 ans , était 30-2 en 1992 et ai repris la compétition depuis peu en NC (3 victoires , 2 défaites en match officiel)

    1:pas toujours avec mon partenaire le plus régulier , mais je vais insister pour qu’on y pense , assez souvent avec les partenaires classes 4è et 3è serie.

    2:plutôt , oui ..montée sur coup droit long de ligne ou décroisé ou revers chopé croisé , et volée

    3:je pense que oui ,depuis une période récente , en fait.. pas encore systématiquement ni complètement , je crois

    4: oui, la plupart du temps

    • Vincent dit :

      Bonjour Christophe,

      Bravo, tu évites les plus grosses erreurs des joueurs amateurs et tu as déjà une petite idée de comment mener tactiquement tes matchs de tennis. Ne reste plus qu’a affiner tout ça pour pouvoir faire un bon au classement.

      Attention tout de même aux montées sur balles croisées, passé un certain niveau tu risque d’être exposé au passing le long de la ligne.

  11. Ahmed dit :

    Bonjour Vincent,
    J’ai tendance à m’ennuyer en répétant les mêmes schémas de jeu qui fonctionnent, même si ça rapporte des points. j’ai pris 3 classements pour ma 1ère année de compet’, merci pour tes conseils qui m’ont bien aidé. Objectif de la saison 15/2. Techniquement je sais tout faire mais j’ai besoin d’enrichir mon jeu pour prendre du plaisir. Les schémas c’est efficace mais je ne suis pas un robot et je n’ai pas le pilote automatique

    • Vincent dit :

      Bravo Ahmed pour ta progression et félicitation pour ton application à rejouer les mêmes schéma gagnants.

      Si prendre du plaisir est important pour toi, tu as tout intérêt à essayer d’améliorer encore tes schémas de jeu et à en trouver de nouveau.

      De toutes façon, à force de gagner des matches tu risque de tomber sur des adversaires qui vont te poser des problèmes insolubles. Il sera alors temps pour toi de tout remettre à plat et d’inventer de nouvelles solution pour ton plus grand plaisir.

  12. Frédéric dit :

    Bonjour Vincent,

    Il y a bien longtemps que je ne t’ai écrit. J’ai été blessé au poignet et genou début 2014 et un joyeux bébé est venu embellir la famille. Voilà pourquoi j’ai été quelque peu éloigné des courts de tennis.
    Néanmoins, je suis ton site de près et je profite de tes cours audiovisuels pour raccrocher au wagon … !

    Que dire sur ton site … si ce n’est qu’il est tellement joyeux, créatif, et qu’il apporte une réelle fraîcheur et un enthousiasme communicatif autour de toi.
    Tout comme toi et les autres lecteurs et intervenants, nous sommes tenus par la passion et l’envie de trouver la vérité dans les choses du tennis.
    Chercher et trouver ce qui peut nous rendre meilleurs, ce qui ne fonctionne pas chez nous, ce qui fonctionne bien.

    Souvent, je trouve qu’en jouant au tennis, il y a un peu le miroir de notre vie au quotidien qui apparaît pendant nos entraînements, nos matches.
    Souvent, je remarque que quand on a placé la barre très haut dans la journée, dans la semaine, dans notre attitude et notre comportement, cela se ressent dans le jeu, dans la qualité du tennis produit.

    Le tennis est un sport de combat. On ne touche pas l’adversaire si ce n’est par l’intermédiaire d’une balle. Tu nous enseignes la stratégie du combat en privilégiant les thèmes tactiques.
    C’est un sport de cible. On vise une zone. On possède comme tu le décris une panoplie de coups. (6 minimum). On peut les moduler à foison (lift, slice, kick, …) On peut créer.. et on devient un artiste. Il nous faut les travailler sans relâche, en n’en négligeant aucun.
    Rechercher la maîtrise des effets et de la précision avant la puissance.

    L’objet de notre attention n’est pas la cible, mais le projectile. Il faut le regarder, s’associer à lui. Lui être totalement dévoué. Au moment de la frappe (quelle qu’elle soit), notre regard doit être sur lui (la balle) et l’attention sur le coup à jouer au présent. Avoir le plan de jeu en tête et une intention claire quant au coup à jouer (cible et effet). Rester très calme. Respirer. Ne pas déjà regarder le résultat sans avoir pris le temps de jouer le coup (jouer dans le présent et pas le futur). C’est une chose qui m’est difficile à faire mais que j’arrive de mieux en mieux à appliquer.

    Mais il ne faut pas oublier qu’il y a des règles dans le jeu du combat (le filet, les limites dimensionnelles du court, les règles de base). Il faut les accepter et s’assurer une réussite et une sécurité minimale : c’est la sûreté des coups que tu décris.

    Le tennis, je trouve est un sport qui demande une grande rigueur et une discipline de fer. On y répète des gestes des centaines de fois, les mêmes gestes, mais jamais au même endroit du court et jamais avec la même balle, ni contre le même adversaire… !

    Le physique y tient une grande part, car il participe à cette rigueur et cette discipline. Il nous aide à être au bon endroit, à avoir les bons appuis, à avoir l’engagement que supposent nos intentions de frappe. Notre mental du moment nous conditionne également dans cette attitude. On peut alors jouer en rythme, en résonance avec le rythme de l’échange.

    Voilà beaucoup de choses à travailler, à répéter…à cultiver …

    Boileau disait : ” Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
    Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
    Polissez-le sans cesse, et le repolissez,
    Ajoutez quelquefois, et souvent effacez “…

    Le tennis c’est çà.. une évolution constante. Une recherche constante.

    Trouver tout cela est ma quête.
    C’est la clé de mon jeu. C’est ce qui fera progresser mon classement.
    J’ai 46 ans, je joue depuis 5 ans. Suis classé 30 et espère monter cette année. Je perds souvent contre des joueurs qui me semblent à ma portée. Pas facile ! Et les matchs finis, il faut être très sincère avec soi-même si on veut progresser et en tirer les enseignements. Un bon débriefing avec les potes ça peut aider énormément.

    Tes cours sont un précieux guide pour moi et nous tous.
    Ils sont le témoignage d’une immense envie de trouver les clés. D’un immense espoir.

    Merci à toi et à bientôt !

    Frédéric

  13. Frédéric dit :

    Pardon, j’ai oublié de répondre aux 4 questions !! je le fais de ce pas !

    1/ Non effectivement, on oublie parfois de passer en revue ces 6 coups. Même si on essaie souvent d’avoir un thème, un fil conducteur à chaque entraînement. (p ex des gammes coup droit, revers, des séances de service/retour, des services et volées sur cible, etc, …)

    2/ Tu as raison ! ces schémas s’évaporent au fil du jeu. Il faut se faire violence pour les garder actifs. C’est aussi ça la concentration. Wawrinka le disait lors du dernier AO. Il faut rester frais pour penser juste : la tactique, mon plan de jeu.

    3/ Encore une fois, tu as raison ! Quel enseignement que de tirer parti de l’analyse du match fini. A condition d’être sincère et d’écouter les autres. Non, en effet, je le fais trop peu souvent ! Sauf en double (que j’adore !) mais là on est deux !

    4/ Décidément !! Tu dis vrai ! c’est exact que souvent, je joue un coup limite sur une balle facile. C’est l’orgueil ! mais surtout un grand manque de réalisme ! des points trop facilement perdus !

    Allez au boulot ! Je m’inscris à un tournoi et prépare des nouvelles fiches pour les entraînements.

    Bravo à toi et à très bientôt j’espère !

    • Vincent dit :

      Merci Frédéric pour ce long et passionnant commentaire,

      Pour les schémas, si tu n’arrive pas toujours à les suivre tu as au moins le mérite de les connaître. Normalement si tu persévère tu devrait pouvoir améliorer ça.

      Pour les débriefing, je préconise même de tout consigner. Pour en avoir discuté avec un préparateur mental, il peut être utile de faire 1 débriefing à chaud et 1 le lendemain à tête reposée.

      Pour les grosses fautes sur les balles faciles il ne s’agit pas que d’orgueil mais aussi d’un manque de maîtrise des émotions.

      Bon courage pour tes futurs entraînements

  14. Clint dit :

    Bonjour,
    Je suis votre blog depuis plus de 2 ans. Je suis dans ce cas figure. J’ai commencé à l’age de 35 ans en juin 2011. Je suis classé 30; je suis et reste encore trop fixé sur mes défauts techniques et oublie la tactique. D’un autre côté, si je ne le fais pas, je commets de grosses erreurs de placement et d’ajustement … donc je n’ai toujours pas acquis les automatismes. Du coup je n’ai pas le temps dans le jeu de poser une tactique … et à vrai dire je n’ai pas de schéma tactique … je n’en connais pas vraiment. Pourriez vous me dire où trouver des schémas tactiques “types”, des combinaisons de coups, que je pourrais tenter en fonction du jeu de l’adversaire ? Merci

    • Vincent dit :

      Bonjour Clint,

      Arrêter de penser technique en match pour se focaliser sur l’adversaire, son plan de jeu et les cibles à viser est tout simplement une étape pour toi à franchir.

      Pour faire simple, ll est temps pour toi d’apprendre à te faire confiance. C’est plus facile à dire qu’a faire mais tu risque de te rendre compte que tu ne jouera pas plus mal en te concentrant sur la cible à viser qu’en réfléchissant à ton placement.

      Pour les schémas tactiques, j’ai prévu d’aborder ça, bien sûr, dans ma formation. En attendant, tu en trouveras par exemple dans le livre de Paul Henri Matthieu-Tennis mode D’emploi.

  15. Daniel dit :

    Bonjour Vincent.
    Félicitation pour ton effort !
    Mon problème c’est que je n’arrive jamais à me concentrer sur tous les points. Par la suite j’ai toujours du mal à terminer mon match correctement surtout quand j’affronte un adversaire de niveau supérieur, malgré les schémas envisagés.

    • Vincent dit :

      Bonjour Daniel,

      Arriver à être concentré du premier au dernier point d’un match n’arrive généralement pas en claquant des doigts. C’est un processus qui se met en place petit à petit. Mon conseil pour démarrer : pense à bien respirer avant chaque service et chaque retour de service. Cela t’aidera à rester dans la partie et à garder la tête froide.

  16. franck dit :

    Bonjour Vincent,

    Félicitation pour ton blog plein de sincérité, on sent la passion du tennis.
    Pour moi, ce qui m’a fait le plus progresser (passé de 30/1 à 15/3 en une saison) c’est ta deuxième question : avoir une stratégie et ne penser qu’à ça est primordial. On oublie les problème techniques et on ne pense qu’au jeu, et ça paye !! Mais il est difficile parfois de rester constant dans sa stratégie pendant toute une partie !!

    • Vincent dit :

      Merci Franck de nos faire bénéficier ici de ta précieuse expérience. Il est vrai que si l’on parvient à se libérer en match du poids de la problématique technique pour se concentrer sur son plan de jeu, on devient tout de suite beaucoup plus efficace.

  17. raynald dit :

    salut a toi l’ami !

    merci pour tes conseils qui sont très intéressants et instructif pour le tennis amateur.
    je suis de vendée j’ai 48 ans et en pleine forme pour jouer au tennis et ce depuis un bon nombres d’années certes mais avec une dizaines sans le pratiquer.
    j’ai repris il y a un an et demi et retrouver un petit classement de 30.3.
    j’ai un entrainement collectif tout les jeudi avec un prof sympa et qui nous entraine bien, puis je fait quelques championnats et tournois interne.
    mes souci actuels sont ma gestuelle que j’essaie de corriger car comme tu le sais on garde plus facilement les mauvaises habitudes et on apprends moins les bon geste surtout a un age plus avancé que les gosses de 10 ans ! 😉 mais je suis assez motivé pour retrouver un beau tennis gestuellement parlant et souhaite gagner quelques echelons également et ca c’est mon coté compétition que j’aime bien chez moi.

    quoi qu’il en soit, je vais continuer a voir ton blog et tes vidéos qui sont tres bien faite et tres bien expliquées, et ce pour corriger mes défauts gestuels et d’appuis.

    merci à toi l’ami et bien le bonjour de la vendée ! 😉

    • Vincent dit :

      Bonjour Raynald,

      Pour la gestuelle, passé un certain âge, ce qui est le plus difficile n’est pas d’apprendre le bon geste mais d’arriver à effacer les mauvaises habitudes (reformater le disque dur).

      Alors c’est possible bien sûr, mais long et fastidieux (je l’ai fait et continue de le faire pour certains de mes coups). Une des techniques pour accélérer le processus est de travailler hors contexte : travailler le geste à blanc, devant un mirroir, contre un mur, dans les carrés de service avec une mini-raquette et une balle en mousse. Notre cerveau est moins influencé dans ce cas par le souvenir qu’il a du mauvais coup réalisé à l’entraînement.

      Bon courage à toi, voisin vendéen (j’habite Rochefort)

  18. SERGE dit :

    Hello Vincent je te remercie pour tes conseils éclairés que j’ai découverts depuis peu. Je suis un ancien sportif en forme mais tennisman depuis peu. Grâce à Toi je progresse et arrive aujourd’hui à un niveau satisfaisant. Je vais donc continuer à suivre tes conseils et à les mettre en pratique. notamment adopter une stratégie au cours des matchs, ce que je ne fais pas. Merci encore, bien amicalement et sportivement. Serge

  19. Bruno dit :

    Bonjour,

    J’ai 47 ans (né à Royan 😉 ) classé 15-5 à 17ans, presque 30 ans d’arrêt sans tennis, reprise il y a un peu moins de 2ans, 30-4 en ce moment avec un taux de déchet hallucinant, plus de 45 match l’année dernière (je fais tous les tournois en 2 voir 3 catégories) pour 5 victoires 🙁

    Pour les questions : 6 coups, non, peu de volée et smash, je recommence à me forcer à monter à la volée (ça revient), j’étais en filière courte jeune.

    Schéma tactiques, oui je suis assez branché tactique, donc j’applique et je suis mon plan et je cherche à m’adapter au joueur en face, soucis plutôt de régularité, je suis capable du meilleur comme du pire, exemple de match hier contre un 40:
    Je me bat tout seul au premier set 6-0, au cinquième, je ressort ma raquette bois des année debut 80 pour me calmer, bien me concentrer sur la balle (la chance du petit tamis) – je gagne le deuxième facile 6-2, je mene facile 4-2 dans le 3eme set puis me fait mener 5-4 après une scéance d’auto-destruction, 5-5 pour perdre 7-5. mental errodable…

    3/ oui systématiquement + maintenant avec mes partenaire je met en place des entraînements spécifiques / genre diagonale revers/revers en 5 points + debrief, 1 qui sert l’autre qui retourne avec focus service pour l’un, focus retour gênant pour l’autre en 5 point / entrainement Service/retour avec montée systématique pour l’un en 5 points etc…Plusieurs partenaires de différents niveau qui jugent mon jeu de niveau 30.1 à 15.4 suivant les partenaires (de 30.2 à 15.4)

    4/ point majeur en match je pense, je fais énormément de points gagnant et énormément de déchet, je visualise mon jeu de 17ans et je joue moins juste donc pas mal de fautes directes (parfois de peu mais dehors). Par contre si je joue plus “calme”, je joue des balles trop faciles donc j’ai besoin de mettre une bonne intensité pour être dedans. Coups assez variés, coup droit plus fort, court croisé sur balle faible ou long de ligne montée, revers chopé ou lifté avec une difficulté à faire confiance à mon revers lifté en match, d’ou abus de chop.

    Voila, assez branché conseil vidéo, ai pris plusieurs cours sur sites “complémentaires au tien disons” sur le mental, la tactique, l’entrainement etc…

    Persuadé que mon soucis est principalement dans le mental, travail sur la technique à l’entrainement.

    Problème j’enchaîne les matchs et ça ne passe pas (3 matchs de tournois cette semaine, 2 ce WE, matchs en corpo, match d’équipe + capitaine équipe jeune donc assez branché tennis de nouveau après ce “bref” arrêt de 30 ans….ceci dit je suis perseverant (obstiné ?) donc j’insiste en me posant des questions sur comment progresser…

    • Vincent dit :

      Bonjour Bruno,

      C’est une bonne chose que d’être en recherche et de persévérer. Tu va avoir effectivement un peu de travail sur le mental ainsi que sur tes choix de coups en match si tu veux progresser.

      Pour les entraînements, tu m’as l’air d’être rigoureux et motivé (joue des volées et des smash quand même) et tu disputes beaucoup de matchs ce qui est toujours une bonne chose.

      C’est bien de faire le bilan de chacun de tes matchs. Il faut que tu axe ton analyse sur ton attitude, ta concentration et ton implication dans le jeu. Tu peux prendre ton match à 40 comme référence. Ton attitude dans le deuxième set est à prendre en modèle (concentré sur la balle plutôt que sur le résultat du match, tu es ici et maintenant) en revanche dans les premiers et troisième tu penses au score et tu n’es plus assez au jeu. Pour les prochains matchs, analyse comment tu es par rapport à ces deux moments (l’analyse permet de sortir de l’émotion).

      Enfin c’est normal que tu mette un peu de temps à retrouver le niveau de tes 17 ans, souvent les joueurs dans ton cas font la même erreur, surjouent et font trop de fautes (qui ne sont pas forcément des erreurs technique mais le plus souvent des mauvais choix de coups).

  20. bjr j ai 48 ans je joue au tennis depuis 3 ans
    je suis 30/3 est je veux progresser

  21. Vep dit :

    Bonjour Vincent,

    Merci pour ce message d’espoir … La progression est possible à tout âge … Il ne faut surtout pas se décourager pendant les phases de stagnation !
    Joues-tu à chaque séance les 6 coups de la gamme du tennis?
    5/6 le retour de service, est celui que je travaille peut être le moins … Mais je vais y remédier !
    Connais-tu bien tes schémas tactiques gagnants en match?
    Je commence a mettre en place des schémas tactique en match,( le coup qui suit le service, et sur balle longue liftée qui fait reculer mon adversaire …) Y a t-il un minimum de schéma tactique a mettre en place ? et comment les définir ? en fonction de nos coups forts je suppose ?
    Analyse-tu systématiquement et objectivement le contenu de tes matchs? Oui j’essai, pour certains matchs s’est plus compliqué …
    Joues-tu toujours des coups sûrs, quand tu dois négocier des balles faciles ou moyennes? Bonne question … J’y ferais attention dans mon prochain match … J’ai la fâcheuse tendance à en mettre un peu trop sur des balles faciles et donc à les sortir … Alors que mon intention était d’assurer le point …
    Merci d’avance

    • Vincent dit :

      Bonjour Vep,

      Pour bosser le retour il suffit de terminer chacune de tes séances par des points disputé à partir du service.
      Pour les schémas tactiques, il n’y a ni minimum ni maximum. Il faut juste prendre bien soin de bien les maîtriser. Mieux vaut en connaître peu et à fond que beaucoup et se mélanger les pédales.
      Tu défini tes schémas en fonction de tes points forts (coups réguliers, précis et efficaces), tu les adapte ensuite aux points faibles de tes adversaires.
      Pour les balles faciles et moyennes, tout est dans le bon dosage du coup.
      Enfin si tu analyse sérieusement tes matchs, ton travail va porter ses fruits.

      Bon courage pour la suite

  22. Patrice dit :

    Bonjour Vincent,

    Je viens de regarder la 1ère video et souhaite bien suivre ton blog assidûment.

    Concernant tes 1ères réflexions, je me reconnais très largement …. à mon plus grand désespoir.

    Pour l’aspect :
    Qu’il est très difficile de progresser au tennis passé un certain âge.

    C’est en effet ce que je me suis mis en tête.
    C’est ma 3ème saison de tennis, commencée à l’âge de 41 ans.
    La 1ère année, je suis passé directement 30/4 avec très peu de matchs officiels (ce qui n’est pas dur toutefois) mais me je me dis désespérément maintenant qu’il est difficile de progresser sans avoir commencé le tennis à 20 ans.
    2 à 3h par semaine peuvent-elles vraiment changer les choses ?

    Pour l’aspect :
    Que tu as atteind ton meilleur niveau sous prétexte que tu stagnes au classement depuis plusieurs années.

    Cela revient un peu à mon premier commentaire.

    Pour l’aspect :
    Que tu n’arriveras jamais à exprimer en match officiel, le potentiel que tu exprimes à l’entraînement / tout comme la crainte de jouer contre mieux classé.

    Ca c’est clair.
    Je perds en effet tous mes moyens en match en me mettant une pression énorme !
    Une situation ridicule en prenant en considération mon niveau et le fait que de tels matchs restent au stade “loisir”. D’autant plus ridicule qu’on devrait se dire : “lâche tes coups, fais toi plaisir”.
    Une pression telle que j’ai même tendance à abdiquer en plein match.
    Preuve en est lors de mon dernier match de compétition l’année derniere où en jouant contre un classement supérieur, j’avais 3 balles de 4 à 1 dans le dernier set et qu’à partir de ce moment là je me suis persuadé que le match ne pouvait plus m’échapper.
    A contrario, en imaginant perdre le jeu, je m’étais deja mis en tête que le match allait être perdu …. ce qui malheureusement c’est passé.
    Jeu perdu et match deja perdu dans ma tête donc fin du match lamentable ….

    Pour l’aspect :
    Qu’il faut nécessairement une bonne technique pour bien jouer au tennis.
    Cela revient un peu aussi à mon 1er commentaire. Sans avoir débuté tôt, et sans des années et des années de cour, difficile de progresser à mon âge.

    Voilà, j’espère être rapidement persuadé du contraire.

    • Vincent dit :

      Bonjour Patrice,

      J’ai envie de ne retenir que le positif de ton commentaire. En effet tu y pointes plusieurs possibilités d’amélioration de ton approche tu tennis.

      Déjà, deux ou trois heures de tennis par semaine c’est très bien si c’est pratiqué régulièrement et encore mieux si tu inclue à tes séances des exercices spécifiques.

      Ensuite, dans les matchs que tu disputes, j’ai l’impression que tu est plus dans l’émotion que dans l’analyse. Quand tu parviendra à davantage jouer le point et que tu projettera moins dans le résultat futur, tu fera un bond au classement. cette capacité se travaille.

      Enfin pour l’aspect technique, tu es à un âge ou il faut aller à l’essentiel et donc à suivre les conseils des meilleurs entraineurs. Si tu te fixe des objectifs raisonnables, tu aura de grandes chances de les atteindre.

  23. Vincent dit :

    Bonjour Vincent,
    J’apprends toujours quelque chose lorsque je visite ton blog. J’en profite pour te remercier. Je suis passé de 30/1 à 15/3 après une bonne saison 2014. Depuis, je n’arrive pas à battre les 15/2 que je rencontre. J’ai l’impression d’être bloqué. Aurais-tu un conseil à me donner? Merci d’avance. Sportivement.

    • Vincent dit :

      Merci Vincent pour ton témoignage et surtout bravo pour ta progression,

      Difficile de répondre à ta question sans avoir plus de détails sur les difficultés que tu rencontre face à des 15/2. Le plus souvent, on parvient en milieu de troisième série en montrant plus de régularité que ses adversaires.

      Pour progresser à partir de ce niveau, il faut généralement mettre plus d’intensité dans ses frappes, prendre la balle plus tôt et attaquer toutes les balles courtes.

  24. stephane dit :

    bonjour vincent

    je suis votre blog depuis quelque temps et j aimerais connaitre quelques shemas tactiques pour approfondir mon jeu.
    je suis arrive a 15/2 a 45 ans avec mon physique et un jeu basique jouant au tennis sur le tard car je pratiquais le rugby
    merci sportivement

    • Vincent dit :

      Merci Stéphane pour ton témoignage et pour ta question,

      J’explique comment choisir et élaborer ses propres schémas tactique dans ma formation (accès payant).

      Si tu cherches une belle collection de schémas tactiques, outre le bouquin de Paul Henri Matthieu, je te conseille le livre : Tennis Comment Gagner de Rob Antoun disponible dans toutes les bonnes librairies.

  25. cyril dit :

    Bonjour Vincent et merci de tes conseils.

    Il y a une autre chose je pense pour progresser au tennis.
    Prendre conscience que ce n’est pas toujours en jouant bien que l’on gagne des matches, que ce n’est pas toujours en se faisant plaisir que l’on passe des tours dans un tournoi.

    L’essentiel est de mettre une balle de plus dans le court que son adversaire et parfois, c’est en produisant un jeu peu flamboyant, mais très juste tactiquement que l’on peut battre des mieux classés.

    Brad Gilbert a écrit un livre (Uggly Winner je crois) ou il explique ce point de vue. Quand il a coaché Agassi c’est ce qu’il lui a appris. Gagner en ne jouant pas son meilleur tennis, en ne cherchant pas nécessairement à produire du beau tennis.

    Car même à haut niveau, jouer de façon exceptionnelle tout les jours est quasi impossible alors à notre (du moins mon) petit niveau…

    Gagner sans plaisir (à part celui d’être gagnant) c’est aussi peut-être ce qui fait la différence entre un compétiteur et un joueur loisirs non ?

    • Vincent dit :

      Exact,

      Merci pour ta remarque très juste,

      Brad Gilbert avait l’habitude de dire : sur une saison (60 matches), il y a 5 matchs où on est totalement irrésistible et 5 matchs ou on ne touche pas une balle. Pour l’essentiel du temps on doit donc composer avec le niveau situé entre les deux et qui constitue notre réel niveau en compétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *